CONSEILLE-MOI





CONSEILLE-MOI
Chers lecteurs et lectrices, dans notre rappel de ce soir, par la grâce d’Allah, nous allons nous arrêter sur un hadith rapporté par l’imam Tirmidhi dans lequel, le compagnon Abu Zar est venu voir le Prophète afin de lui demander conseil, avec ses mots il lui dit : « Ô messager de Dieu, conseille-moi ? » et là, notre bien aimé le prophète lui répond par trois phrases : « Crains Allah où que tu te trouves, fais suivre les mauvais actes par de bons, ainsi tu les effaceras, et fais preuve vis-à-vis des autres d’une grande moralité »

Pour la première partie de ce hadith, lorsque Notre maître le Prophète (saws) dit : « Crains Allah où que tu te trouves », il s’agit de la relation entre l’humain et le divin. Certains, malheureusement, ont souvent dû mal à comprendre pourquoi dans l’islam on parle tant de craindre le Seigneur au lieu de l’aimer ? Pourtant, la crainte est le sommet de l’amour, car aimer seul ne suffit pas, mais il faut par ses paroles et actes, faire en sorte de ne pas perdre celui qu’on aime, donc craignez Allah, c'est-à-dire, prémunissez vous de tous ce qui de près ou de loin peut conduire au divorce entre le Seigneur et le serviteur.

Puis il dit : « fais suivre les mauvais actes par de bons, ainsi tu les effaceras », et là encore, notre maître nous pousse en tant que fils d’Adam de faire preuve de réalisme car, les humains constitue ce que l’on peut qualifier de «  la race des pécheurs » comme le dit le prophète «Tous les fils d’Adam sont sujet à l’erreur », la seule solution, c’est donc de se repentir et rectifier le mal en se rachetant et ceci, par la pratique de bonnes œuvres « Et accomplis la prière  aux deux extrémités du jour et à certaines heures de nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent. ».S.11-v.114.
Puis il reste le dernier volet de cette sagesse prophétique: « et fais preuve vis-à-vis des autres d’une grande moralité »  il est venu dans plusieurs hadith la place de la moralité dans l’islam : « Celui que j’aime le plus parmi vous et qui sera le plus proche de moi le jour de la résurrection, ce sont ceux qui ont les plus belles moralités » (Bukhari), il dit aussi : « l’exercice de la foi se fait par la bonne moralité » (Bayhaqi)

Chers lecteurs et lectrices, en cette vingt sixième nuits du mois de ramadan, nous nous en remettons à Allah dans l’espoir de voir nos péchés absous, nos vœux exaucés et notre foie solidifiée.

Rappel historique

La nuit du destin

Sans aucun doute, à la tète des événements qui marque le mois de ramadan il y a la nuit du destin. Pour souligner son importance, Allah dit : « Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit de laylatoul Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. » Quant à l’exactitude de sa date, les savants sont divergeant. La cause est que le prophète était sorti un jour pour annoncer à ses compagnons le moment exact de cette nuit. Mais arrivé sur les lieux certains étaient en discorde et, à cause de cette dispute comme le dit le prophète, Allah a repris la connaissance de l’heure précise de cette nuit bénie. Même si la majorité des savants s’accordent à la définir à la 27è nuit, il incombe au musulman de maximiser ses chances en adorant Allah le plus possible. Le prophète conseillait saydatuna Aicha de répéter cette nuit : « Oh seigneur, Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes pardonner alors pardonnes moi »

Aucun commentaire:

loading...
© 2015 - Allo Islam pour LeTunizien.com ● Site du réseaux Biz Media et conçu par LeBlogger | Contact